Guide d’achat : quel hébergeur VPS choisir ?

Guide d’achat : quel hébergeur VPS choisir ?

Le VPS basé sur le cloud n'a pratiquement aucune limite car vous pouvez toujours :

1. Ajouter un autre serveur dans le lot (pour certaines configurations de cloud, vous pouvez le faire à la volée - vous pouvez donc mettre à niveau vos ressources serveur sans aucun temps d'arrêt ou de latence).
2. Ajouter plus de stockage dans le système de stockage centralisé.

Ainsi, d'une manière générale, un hébergement VPS basé sur le cloud est meilleur que le type conventionnel en raison de la flexibilité offerte.

Les bonnes questions à se poser

​Lorsque vous cherchez à faire votre choix, il y a quelques facteurs généraux à prendre en considération.

​1. Windows ou Linux?

Pour commencer, vous devez savoir quel type d'environnement VPS vous allez exécuter : Windows VPS ou Linux VPS. Linux est un système d’exploitation différent de Windows, et il offre certains avantages. Quels que soient vos désirs et votre niveau de compétences, si votre site fonctionne sur ASP ou ASP.net, vous devrez utiliser un environnement Windows.

​2. Géré ou non géré ?

Avec l'hébergement mutualisé, vous n'avez pas d'accès root au serveur et donc la question de la gestion du serveur ne se pose pas. Un problème survient, envoyez simplement un email au support et ils se chargeront de régler ça pour vous !

​Mais lorsqu'il s'agit de l'hébergement VPS, c'est tout le serveur virtuel qui est mis à votre disposition. Il faut donc qu'il y ait quelqu'un pour s'en occuper et surveiller ses performances. Si cela est pris en charge par votre fournisseur de VPS, alors il celui-ci est qualifié de VPS « géré », tandis que dans les VPS « non gérés », vous devez vous occuper de votre serveur tout seul.

L'hébergement non géré vous oblige à surveiller les performances et à maintenir le serveur en bon état de fonctionnement. Si votre logiciel serveur tombe en panne, ou si un problème de sécurité parvient à s'infiltrer, vous êtes le seul administrateur de votre VPS.

Donc, si vous êtes un geek chevronné, qui connaît les tenants et aboutissants de la gestion des serveurs et qui est familier avec des taches comme fermer, réparer, rebooter, redémarrer le serveur, alors vous êtes un bon candidat pour l'hébergement non géré. Sinon, vous devriez choisir de payer un peu plus cher et opter pour le VPS géré.

​La mesure dans laquelle un VPS est géré varie d'un fournisseur à l'autre et même avec des plans différents avec le même fournisseur. Ainsi, vous devriez garder ceci à l'esprit tout en comparant différents plans ou fournisseurs VPS avant d'aller de l'avant avec la finalisation de votre contrat.

​La plupart des fournisseurs d'hébergement VPS offrent l'hébergement VPS géré par défaut, mais il est clair que les solutions non gérées offrent une certaine liberté supplémentaire - à condition, bien sûr, que vous sachiez comment le gérer et soyez à l'aise pour le configurer et le faire tourner par vous-même.

3. Redondance et évolutivité

La redondance réfère essentiellement à la mise en place d'une ressource de sauvegarde, en particulier au centre de données. Si l'alimentation électrique régulière tombe en panne, les générateurs et les systèmes UPS devraient être là en backup. Si les services du fournisseur d'accès Internet sont interrompus, d'autres arrangements devraient être accessibles, si un serveur est surchargé, un autre serveur de secours devrait être disponible ; et ainsi de suite…

L'évolutivité, d'autre part, indique la capacité de gérer des charges soudaines et occasionnelles accrues sur le serveur, généralement en utilisant les ressources redondantes du système. La combinaison des deux se traduit par un temps de fonctionnement plus élevé et des performances constantes.

4. Prix

Comme c'est le cas pour tout achat, le prix jouera un rôle dans votre décision de passer au VPS - et avec quelle entreprise de fournisseur d'hébergement.

Le prix varie considérablement pour l'hébergement VPS, simplement en raison de la variabilité et de la nature de l'environnement d'hébergement. Les coûts d'hébergement VPS dépendent de nombreux facteurs, tels que les options de personnalisation, les différentes spécifications matérielles, les niveaux de service, etc.

Cela dit, pour fournir quelque chose comme une base de référence, vous devriez vous attendre à payer entre 12 et 20 euros pour un forfait d'hébergement VPS de base qui comprend 1 Go de RAM et 20 Go de stockage.

Hébergement VPS bon marché, tout savoir !

Pour ceux qui recherchent des options d'hébergement VPS bon marché, voici une comparaison de prix détaillée :

Insert table

Spécifications et configurations de serveur

La configuration de votre serveur - surtout si vous êtes sur un hébergement VPS conventionnel - joue un rôle important dans la performance de votre site web.

Quelle capacité de processeur vous obtiendrez, combien de RAM vous serez alloué et quelle sera votre part dans la taille du disque, toutes ces questions sont importantes. En dehors de cela, vous devriez également vous renseigner sur la qualité de la machine physique sur laquelle votre VPS va tourner.

​Celle-ci doit être de marque réputée et de grande capacité ; si la fondation est faible, vous ne pouvez pas vraiment vous attendre à une machine solide.

RAM et stockage : Combien de RAM et d'espace disque sont offerts et inclus dans votre offre ? A mon avis, vous aurez besoin - au strict minimum - de 1 Go de RAM et de 20 Go de stockage. Bien sûr, vos besoins exacts varieront en fonction du trafic de votre site web, de l'espace requis, etc.

​Transfert de données : Y a-t-il des restrictions sur les transferts de données ? Si oui, quelles sont vos options si vous dépassez ces limites ? La plupart des hôtes VPS imposent des limitations - assurez-vous de savoir ce qu'elles sont et ce qui se passe si vous avez besoin de les dépasser.

Distributions/OS : Quels sont vos choix dans le système d'exploitation VPS ? Votre site doit-il fonctionner sur une distribution Linux spécifique (ou dépend de la dernière version de la distribution) ? Il est important que votre fournisseur de VPS fournisse la bonne distribution et mette à jour le système d'exploitation régulièrement.

Sauvegarde : Quels types de protocoles de sauvegarde sont en place ? Comment vos données et l'architecture de votre site sont-elles protégées ?

Adresse IP : Combien d'adresses IP sont incluses avec votre service ? S'il y a une limite, quel est le coût des adresses supplémentaires ?

CPU: Les serveurs Web ont tendance à utiliser très peu de puissance CPU - à moins que vous n'ayez un serveur de jeu. Mais quand même, vous pourriez vouloir savoir combien de noyau sont disponibles dans votre installation VPS.

Support client

​Quelle que soit l'efficacité et la richesse des fonctionnalités offertes par votre fournisseur d'hébergement VPS, les problèmes surgissent parfois de nulle part. Croyez-moi si je vous dis que IT=problèmes récurrents !

Dans de telles situations, vous avez besoin d'une équipe de soutien pour régler les problèmes qui vont survenir.

S'ils ne sont pas en mesure de fournir un service clientèle 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ils ne valent tout simplement pas votre attention et encore moins votre argent !

Si vous faites face à un problème sérieux avec votre site web et qu'il n'est pas réparé pendant trop longtemps, cela risque d’impacter votre référencement, vous risquez de vous faire pénaliser par Google, de perdre vos visiteurs potentiels et cela pourrait signifier que vous perdez beaucoup selon le type de site web que vous dirigez. Il est préférable de tester l'équipe de support client d'un fournisseur d'hébergement donné avant de déterminer si il s’agit du bon !

Période d'essai

La plupart des hébergeurs offriront une période d'essai gratuite en général (qui est en fait une garantie de remboursement si vous n'êtes pas satisfait du service).

Découvrez ce qu'est la période d'essai - puis, pendant cette période, utilisez des systèmes de surveillance des serveurs, tels que Pingdom, pour suivre le temps de fonctionnement du serveur et les temps de réponses.

​Le VPS comparé aux autres types de services d'hébergement

Pour la plitant une mise à niveau de votre forfait, et qui surveillent et ferment tous les sites pouvant représenter un risque pour les autres sites sur le serveur.

VPS vs. Hébergement partagé

J’aime utiliser la comparaison avec le secteur de l'immobilier. Héberger dans un environnement d'hébergement mutualisé, c'est comme louer un appartement ; il y a un propriétaire (la société d'hébergement) qui possède la totalité de l'espace et tous les actifs.

Le propriétaire loue l'espace et les biens communs tels qu'une piscine, des installations d'entraînement, des places de stationnement, etc. (ou en termes d'hébergement, CPU, RAM, espace disque, etc.) - et que tous les résidents partagent ces ressources communes.

L'hébergement VPS est en quelques sortes l'étape suivante, un appartement de luxe, dans lequel vous possédez votre propre espace. Vous partagerez toujours des biens communs - bien que vous ayez des droits réels sur certaines parties de ces biens, mais contrairement à l'appartement (hébergement partagé), vous êtes responsable de l'entretien de votre propre espace intérieur et de vos propres réparations et modifications.

De plus, il y a beaucoup moins de résidents et, en prime, un stationnement assigné. Vous avez plus ou moins de droits sur votre espace de stockage et une allocation spécifique des ressources - plutôt que de partager cela la plupart du temps.

Tout ceci étant dit, avant de passer du serveur partagé à l'hébergement VPS, il faut savoir qu'il y a quelques inconvénients.

D'une part, l'hébergement VPS est généralement plus cher que les environnements d'hébergement de serveurs partagés. De plus, vous aurez besoin de certaines connaissances techniques - surtout si vous prévoyez d'utiliser un hôte VPS non géré (Personne ne s’en occupe pour vous). Par exemple, la surveillance et la maintenance du serveur pour s'assurer qu'il reste sécurisé et dans un état fiable nécessite du temps et du savoir-faire. C’est souvent le travail d’un sysadmin sur un serveur dédié par exemple !

VPS vs. Hébergement dédié

Le VPS est un peu comme l'accession à la propriété au niveau entrée de gamme ; vous bénéficiez de coûts moindres, tout en profitant de commodités communautaires partagées - par opposition au partagé. L'hébergement dédié, c’est comme si vous étiez propriétaire de votre première maison indépendante.

Avec l'hébergement dédié, vous avez votre propre espace et vous êtes responsable de tout ce qui se trouve sur la propriété - pensez au nettoyage et à l'entretien intérieur, ainsi qu'à l'extérieur et à l'aménagement paysager. Vous êtes seul dans ce scénario d'hébergement, et en tant que tel, vous avez besoin d'avoir une certaine expérience technique.

L'hébergement VPS propose ici un compromis entre ces 2 modèles, fournissant un pas en avant par rapport à l'hébergement "appartement" partagé qui vient avec plus d'allocations et des ressources garanties - mais qui vous offre toujours l'avantage d'un "propriétaire" si vous avez besoin de réparations, d'entretien ou de support.

Hébergement cloud par rapport à l'hébergement VPS conventionnel

De nos jours, nous voyons très souvent le terme d'hébergement VPS basé sur le cloud.

Beaucoup ont confondu le VPS conventionnel avec l'hébergement VPS dans le nuage, car les deux utilisent les ressources d'une seule source et les deux utilisent des environnements virtualisés.

VPS conv​​​​entionnel

Pour clarifier - un VPS conventionnel est un petit serveur situé dans un serveur plus grand. Appelons ce serveur plus grand « serveur mère ». Le serveur mère est en fait un serveur physique - tout comme les machines que vous voyez dans une salle de serveurs ou un centre de données. Le serveur mère est découpé en un certain nombre de petits serveurs (limités) et loué en tant que comptes d'hébergement VPS. S'il y a assez de trafic, un compte VPS atteindra les limites physiques du serveur mère, c'est-à-dire les limites réelles sur le nombre de barres de mémoire que nous pouvons ajouter dans le serveur mère, le nombre de disques de stockage que le serveur mère peut contenir, et ainsi de suite.

​Les Clou​​​​d VPS

Le VPS dans le Cloud, cependant, fonctionne sur plusieurs serveurs en noeuds. Comme pour les VPS dits conventionnels, un VPS basé sur le cloud utilise également des ressources d'une seule machine ; mais cette machine est en fait une combinaison de plusieurs serveurs (de nombreux serveur mère se collent ensemble, donc le tout est beaucoup plus puissant que le VPS conventionnel).

Retrouvez notre comparatif hébergement vps !

Related posts

Sélection des Meilleurs Hébergements Revendeurs en 2018

Sélection des Meilleurs Hébergements Revendeurs en 2018


Sélection des Meilleurs Hébergements Revendeurs en 2018


Sélection des Meilleurs Hébergements VPS en 2018


Sélection des Meilleurs Hébergements VPS en 2018


Sélection des Meilleurs Hébergements Économiques en 2018


Sélection des Meilleurs Hébergements Économiques en 2018

​Chaque entreprise - de la propriété exclusive à l'entreprise - a besoin d'un site Web. Mais tout le monde n'a pas besoin d'une présence complète dans le commerce électronique qui peut résister à des centaines de clients qui frappent simultanément votre panier d'achat, et tout le monde n'a pas...