Quelle est la meilleure protection DDOS pour votre Site Web ?

Article mis à jour le

L’époque où l’on parlait de l’expansion rapide d’Internet est révolue depuis longtemps et nous sommes aujourd’hui confrontés à une multitude de nouveaux éléments numériques à considérer. À lui seul, l’Internet des objets ajoutera potentiellement des milliards de nouveaux appareils au plus grand réseau du monde.

Cette expansion massive s’accompagne d’une augmentation des opportunités pour les cybercriminels qui utilisent Internet pour leur profit personnel. Ils ont recourt a de nombreux moyens, que ce soient les virus, les logiciels de rançon que l’on voit pulluler depuis quelques années ou les plus classiques Chevaux de Troie.

Lire : 9 conseils de sécurité pour protéger votre site Web du piratage

Il existe également des ressources beaucoup plus puissantes à portée de main de ces cybercriminels, dont l’une est le fameux Déni de Service Distribué (DDoS en anglais). C’est même un des problèmes les plus répandus de nos jours, les cybercriminels vendant parfois leurs services d’attaque DDoS pour une centaine d’euros.

Attaque DDoS

DDoS et DoS

Une DDoS est fondamentalement une attaque de force brute, ce qui signifie une attaque sur un dispositif à partir de plusieurs autres dispositifs en même temps. Elle fonctionne en essayant d’établir un nombre de connexions très élevé avec la cible et de l’inonder d’informations afin de la submerger et de la mettre hors service, d’où le terme « déni de service ». En perpétrant l’attaque et en mettant en panne le serveur, le cybercriminel refuse le service de cet appareil à d’autres personnes qui souhaitent l’utiliser.

A l'origine, ces attaques n'étaient perpétrées que par une seule machine et une seule connexion internet, on parlait alors de simple DoS (Denial of Service). Cette forme de hacking s'est complexifiée en utilisant plusieurs ordinateurs et connexions internet, d'où l'ajout du mot "distribué".

En utilisant plusieurs emplacements pour lancer une attaque, le hacker peut mettre un système hors service plus facilement. Il dispose ainsi d'un plus grand nombre de machines et il devient difficile pour la victime d'identifier l'origine de l'attaque. 

En général, les systèmes utilisés pour exécuter des attaques DDoS ont été compromis de sorte que le hacker peut lancer des attaques à distance via des ordinateurs "esclaves". Ces ordinateurs esclaves sont appelés zombies ou bots. Ces bots forment un réseau de machines appelé botnet qui est géré par l'attaquant via un serveur de commande et de contrôle. Ce serveur permet au botmaster de coordonner les attaques. 

Schéma attaque DDoS

Par exemple, en octobre 2016, un DDoS massif ciblant Dyn, une société qui contrôle une grande partie de l’infrastructure du système de noms de domaine (DNS) de l’Internet, a provoqué une panne d’Internet massive dans une grande partie des États-Unis et en Europe. Les principaux sites Web, dont Twitter, Netflix et CNN, ont été rendus indisponibles pendant un certain temps.

Il convient également de noter que les cybercriminels ont également ciblé des sites Web de particuliers par le passé et que cela ne se limite pas aux grosses infrastructures. Heureusement, il existe désormais des options qui vous aider à protéger vos sites.

Types d’attaques DDoS

Les cybercriminels utilisent quatre stratégies de DDoS pour tenter de démanteler des sites Web. Ce sont toutes des attaques par la force brute, c’est-à-dire qu’elles submergent les serveurs par leur grand nombre.

  •  Attaques de connexion TCP : elles essaient d’occuper toutes les connexions disponibles sur votre site. Cela comprend tous les dispositifs physiques qui desservent votre site tel que les routeurs, les pare-feu et les serveurs d’applications. Les appareils physiques ont toujours des connexions limitées.
  • Attaques volumétriques : elles inondent de données le réseau de votre site. Ceci fonctionne soit en saturant le serveur lui-même, soit en utilisant toute la bande passante disponible sur votre serveur. Considérez-les comme une inondation ou un embouteillage, où rien ne peut bouger.
  • Attaques par fragmentation : elles envoient des fragments de paquets de données multiples à votre serveur. De cette façon, votre serveur sera occupé à essayer de les ré-assembler et ne pourra pas gérer quoi que ce soit d’autre.
  • Attaques d’applications : elles visent spécifiquement un aspect ou un service que vous possédez. Celles-ci sont plus dangereuses, car avec un ciblage limité, vous pouvez ne pas vous rendre compte que vous êtes attaqué jusqu’à ce que ce qu’il soit trop tard.

Protection DDoS

Si vous êtes propriétaire d’une petite entreprise et que vous craignez une attaque sur votre site Web, vous avez raison. Toute forme d’attaque est dangereuse et a le potentiel de vous causer non seulement des dommages financiers, mais aussi d’abîmer votre image de marque.

Beaucoup d’options s’offrent à vous pour vous protéger des DDoS, alors jetons un coup d’œil à quelques notions de base :

Protections contre les attaques DDoS
  • Utiliser la protection d’un proxyun proxy est un tampon qui protège votre site Web d’Internet, un peu comme une clôture. Cela offre une couche de protection supplémentaire qui pourrait vous avertir à l’avance d’une attaque entrante. Il cache également votre adresse IP réelle, bien que tout cela soit invisible pour les visiteurs légitimes de votre site Web.
  • Protégez-vous contre les adresses IP usurpéesles cybercriminels aiment cacher leurs vraies adresses IP en en détournant d’autres pour leur propre usage. Vous pouvez vous protéger de nombreuses adresses populaires en conservant une liste de contrôle d’accès (ACL) qui bloquera l’accès des IP douteuses.
  • Avoir suffisamment de bande passante: bien que la bande passante soit chère, de nombreux hébergeurs offrent aujourd’hui des plans évolutifs qui pourraient vous aider. DDoS fonctionne en essayant de saturer votre bande passante disponible. En gardant un peu de bande en plus, comme une zone tampon, vous seriez en mesure de résister et d’être averti d’une attaque.

Dans la plupart des cas, ces options sont fournies par votre hébergeur.

Choisir une option professionnelle pour se prémunir contre les DDoS 

En plus de votre hébergeur, il existe également de nombreuses sociétés de sécurité professionnelles qui offrent des services dédiés pour vous aider à vous protéger contre les cyberattaques. Il y a des offres pour tous les types de sites et pour tous les prix.

Akamai

Logo Akamai

Akamai est aujourd’hui l’un des plus grands noms de la sécurité Web. Il permet de servir plus de 95 exabytes de données par an sur des milliards d’appareils. Parmi ses nombreuses offres, Akamai propose des solutions pour presque tous les niveaux de sécurité, du puissant Kona Site Defender à un service de protection des applications Web plus basique.

Incapsula         

Logo Incapsula

Incapsula offre également des plans de protection complets qui peuvent être personnalisés en fonction de vos besoins. Jeter un coup d’œil à leurs services de protection DDoS de base, qui visent à protéger votre site Web, votre infrastructure et même votre serveur de noms (DNS).

Arbor Networks

Logo Arbor Networks

Arbor Networks dispose d’un vaste programme de prévention DDoS tout-en-un qu’elle appelle le système d’analyse de niveau de menace actif (ATLAS). Il s’agit d’un système d’alerte préventive des menaces DDoS dans le monde entier qu’Arbor maintient pour travailler en tandem avec ses différents systèmes de gestion des menaces.

Verisign

Logo Verisign

Bien que plus connu en tant qu’ émetteur de certificats de sécurité, Verisign a aujourd’hui élargi son offre pour inclure d’autres services Web. Cependant, il n’est pas encore tout à fait au niveau des précédents puisque la protection DDoS Verisign agit surtout comme un système d’alerte rapide, plutôt qu’un système de protection.

Cloudflare

cloudflare logo

Cloudflare est un nom majeur et a fait sa renommée en tant que réseau de distribution de contenu (CDN). Heureusement, un CDN est l’un des principaux moyens d’aider à atténuer les attaques DDoS et utilise un système de diffusion en Cloud. Aujourd’hui, Cloudflare a étendu ses services et couvre tout, du CDN au DNS. Les services de protection sont évolutifs, de sorte que vous ne payez que ce que vous choisissez d’utiliser.

Conclusion

Comme avec tous les aspects de la technologie, de nouvelles méthodes de cyberattaques sont inventées en permanence et même les méthodes les plus anciennes sont constamment mises à jour et améliorées. En effet, selon un rapport d’Akamai, les attaques DDoS ont considérablement augmenté en puissance, doublant leur taille en 2019.

Un rapport Cisco sur la cybersécurité paru en 2018 a révélé une évolution rapide des menaces en prévenant d’attaques potentielles de « destruction de service » (DeOS). Cela pourrait éliminer les sauvegardes et les filets de sécurité des organisations, nécessaires pour restaurer les systèmes et les données après une attaque.

Des entreprises telles qu’Akamai et Cloudflare se sont défendues contre les menaces de sécurité pendant près de deux décennies et ont protégé leurs clients et maintenu la disponibilité de leur infrastructure, tout en résistant aux plus grandes attaques DDoS de l’époque.

D’un point de vue personnel, nous sommes très favorable à ce que les entreprises se concentrent sur leurs activités et laissent la sécurité entre les mains de ceux dont c’est le métier. Beaucoup d’entreprises ignorent les avertissements de sécurité des experts pendant des années avant de subir des pertes massives. Alors protégez-vous !

Approfondir sur ce sujet :

Quelle est la meilleure protection DDOS pour votre Site Web ?
5 (100%) 1 vote[s]
N'hésitez pas à partager votre avis !

Laissez un avis

opportunites-digitales.com