La CNIL recommande de ne plus utiliser Google Docs ou Zoom : quelles solutions alternatives ?

La CNIL recommande de ne plus utiliser Google Docs ou Zoom : quelles solutions alternatives ?
protection des données et cnil

Dans un communiqué publié en mai dernier, la CNIL appelle à ne plus utiliser de services numériques américains tels que Zoom et Google Docs. Cette recommandation s’adresse directement aux corps de l’enseignement supérieur et à la recherche, mais touche plus largement tous les utilisateurs qui pourraient être concernés par le “risque d’accès illégal à des données sensibles”.

Les outils collaboratifs américains dans le viseur de la CNIL

La CNIL a été mandatée par la Conférence des grandes écoles (CGE) et la Conférence des présidents d’université (CPU) afin d’étudier la conformité au RGPD de certaines suites collaboratives américaines, dont l’utilisation s’est largement développée depuis le début du covid-19.

L’avis rendu est sans appel. Dans la mesure où ces services sont susceptibles de transmettre des données en-dehors de la zone européenne à l’insu des utilisateurs (professeurs, chercheurs comme étudiants), la commission déconseille d’utiliser un certain nombre d’outils collaboratifs et de visioconférence, tels que Zoom, Google Docs, Teams, Office 365 et OneDrive.

Ces applications populaires ont un point commun : elles appartiennent à des entreprises dont le siège se trouve aux Etats-Unis. Elles n’offrent donc pas de réelle garantie sur la confidentialité des données étrangères. En effet, la loi extraterritoriale Cloud Act promulguée en 2018 autorise le gouvernement à saisir des données hébergées sur les serveurs d’autres pays, mais exploités par des sociétés américaines.

Outre le fait que cette loi soit discutable en termes de respect de la vie privée des internautes, elle est également préjudiciable pour les entreprises qui utilisent des services web américains.

« Ces outils peuvent conduire au traitement d’une quantité considérable de données dont certaines sont sensibles (par exemple des données de santé dans certains cas) ou ont des caractéristiques particulières (données de la recherche ou relatives à des mineurs) » alarme la CNIL dans son communiqué.

kmeet d'infomaniak
Kmeet le logiciel d'infomaniak

kMeet et kDrive d’Infomaniak : une alternative européenne, souveraine et sécurisée

Fort de ce constat, la CNIL conseille de trouver des solutions alternatives pour remplacer les outils américains. L’enseignement supérieur n’est pas le seul concerné par cette recommandation. Au final, toute organisation publique comme privée devrait se prémunir contre le transfert non consenti de données vers les États-Unis.

Avec kMeet et kDrive, la société suisse Infomaniak offre des garanties sérieuses.

Basé sur le logiciel open source Jitsi Meet, kMeet est une solution gratuite, sécurisée et complète. Les visioconférences sont diffusées en haute définition et proposent une panoplie de fonctionnalités à la hauteur des leaders du marché : partage d’écran, messagerie instantanée, arrière-plan personnalisable, enregistrement de la réunion, durée illimitée, salle d’attente ou encore prise de contrôle à distance sont autant de services mis au point par Infomaniak, qui n’est pas du genre à lésiner sur la qualité de ses produits.

Cette société, dont le cœur de métier est l’hébergement web, exploite ses propres serveurs en Suisse et chiffre les échanges. Pour créer ou rejoindre une réunion, aucune inscription n’est requise, pas même une adresse mail n’est demandée : un fait suffisamment rare pour être souligné, et en accord avec la politique d’Infomaniak concernant le respect de la vie privée des utilisateurs.

kdrive pour stocker ses documents
KDrive pour stocker ses fichiers

En alternative aux outils collaboratifs américains, Infomaniak propose également kDrive. À l’instar de kMeet, kDrive est sécurisé et garantit la protection des données personnelles. Le service permet de stocker et de partager tout type de contenu multimédia sur un Cloud suisse et souverain. Il prend en charge le mode hors ligne et la modification des fichiers Word, Excel et PowerPoint en mode collaboratif et en temps réel.

Vous possédez des fichiers sur Google Drive ou One Drive et souhaitez désormais les stocker sur kDrive ? Infomaniak facilite et sécurise la migration, le transfert s’effectue en quelques clics. kDrive offre jusqu’à 3 Go de stockage. Au-delà, il est nécessaire de souscrire à un abonnement, mais les tarifs restent nettement plus attractifs que ceux pratiqués par ses principaux concurrents outre-atlantique.

Plus d’informations sur Infomaniak ? Découvrez ses différents plans d’hébergement web dans notre avis complet !

Actu Hébergement Web
opportunites-digitales.com
Logo