L’empreinte carbone de l’internet (courriels, recherche et cloud) – Infographie

L’empreinte carbone de l’internet (courriels, recherche et cloud) – Infographie
empreinte carbonne internet

Vous êtes-vous déjà demandé combien d’émissions de carbone sont générées par l’activité en ligne ? Notre infographie actualisée montre le niveau d’émissions de CO2 généré par les courriels, les recherches et le stockage en nuage.

Elle comprend également des conseils pour réduire votre empreinte carbone sur Internet en vous désabonnant des bulletins d’information électroniques qui ne vous intéressent plus, en limitant vos “réponses à tous” et en utilisant des services en nuage alimentés par des énergies renouvelables.

infographie emprunte carbone internet

Passez à l'action dès aujourd'hui !

L’internet, le courrier électronique et les services en nuage ont permis de réduire des tonnes de ressources physiques comme le papier. Mais les émissions de carbone produites par la fabrication, l’alimentation et le refroidissement des ordinateurs, des smartphones et des centres de données peuvent s’accumuler.

L’écologisation de l’internet est la prochaine étape de notre ère d’hyperconnexion !

Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et attendre que l’internet devienne net zéro – ce sont les émissions d’aujourd’hui qui provoquent le changement climatique de demain. Nous devons tous assumer la pleine responsabilité de notre empreinte carbone numérique dès aujourd’hui.

Des organisations du monde entier attirent l’attention sur notre impact sur l’environnement, et ce n’est pas un joli tableau. Notre utilisation de l’internet au quotidien a même un impact, et compte tenu de son rôle central dans les affaires et le commerce, il est temps pour les organisations privées et publiques de mieux comprendre cet impact. 

De nombreuses entreprises ne tiennent pas compte de l’utilisation des services internet dans leur bilan de gaz à effet de serre, bien que l’utilisation d’internet pour le fonctionnement d’une entreprise et pour les nouveaux produits joue un rôle de plus en plus important (exemples : bureau à domicile, produits intelligents). 

Dès lors, comment les entreprises peuvent-elles tenir compte de l’impact environnemental des services internet pour quantifier de manière holistique le niveau de référence de leurs émissions et informer leurs stratégies de décarbonisation et de réduction des émissions ? 

L'empreinte carbone d'un téléchargement

Le premier service internet responsable d’une forte consommation énergétique mondiale est le téléchargement d’un fichier à partir d’un serveur en nuage. Compte tenu des séries de données et des hypothèses que nous avons trouvées sur le Web, le téléchargement d’un Go émet 11 grammes d’équivalents CO2. 

La majorité des émissions proviennent des centres de données ; le réseau de transmission des données (à l’exclusion de l’équipement de l’utilisateur) et l’équipement réseau de l’utilisateur émettent respectivement les deuxième et troisième plus grandes quantités d’émissions.

empreinte carbonne d'un téléchargement de données
Source : Sphera.com

Si nous examinons de plus près le centre de données, nous constatons que les serveurs sont les points chauds. Ils sont responsables d’environ 6 grammes d’équivalents CO2, soit 55 % du résultat global. Ce résultat s’aligne sur les observations d’autres études, qui indiquent que les serveurs consomment la plus grande partie de la demande totale d’électricité d’un centre de données.

Quels enseignements pratiques peut-on maintenant tirer de ces résultats ? L’utilisateur peut réduire les émissions le plus efficacement en choisissant un centre de données vert (par exemple, un centre de données qui démontre une faible efficacité d’utilisation de l’énergie ou qui utilise des énergies renouvelables) ou des serveurs à haut rendement énergétique. Cela peut sembler irréalisable pour un internaute individuel, mais une organisation qui achète du stockage en nuage ou de la puissance de calcul peut avoir la possibilité de choisir l’opérateur de son centre de données.

Étant donné la faible part du réseau de transmission des données dans l’empreinte carbone globale, le passage à un centre de données écologique pourrait entraîner une réduction, même s’il nécessite une transmission de données supplémentaire. Néanmoins, cette conclusion dépend fortement de la situation spécifique de l’utilisateur.

L'empreinte carbone du streaming vidéo

Le deuxième service internet observé est le streaming vidéo. Une ventilation de l’empreinte carbone montre que le centre de données détient toujours la plus grande part du résultat global. Toutefois, la part du réseau de transmission des données et celle de l’équipement du réseau de l’utilisateur sont nettement plus élevées par rapport aux résultats de l’empreinte carbone d’un téléchargement.

empreinte carbonne streaming vidéo
Source : Sphera.com

Les services internet prenant de plus en plus d’importance dans notre vie privée et professionnelle, il devient évident que leurs impacts ne peuvent plus être ignorés.

Actu Hébergement Web
opportunites-digitales.com
Logo