Disques SSD vs. HDD : 5 différences fondamentales

Disques SSD vs. HDD : 5 différences fondamentales
SSD vs HDD

Si vous avez commencé vos recherches pour de l’hébergement web, vous avez probablement dû remarquer l’un de ces deux acronymes : SSD et HDD.

Ces abréviations représentent deux types de disques de stockage différents offerts par les sociétés d’hébergement web. Pour vous, il est important de comprendre quel type de disque dur votre hébergeur vous offre et lequel est le meilleur entre SSD (Solid State Drive) et HDD (Disque dur traditionnel).

Dans ce billet, nous allons vous expliquer pourquoi vous devriez toujours choisir l’hébergement SSD plutôt que l’hébergement HDD, quand c’est possible et si votre budget vous le permet bien entendu.

MAJ : En 2020, la majorité des hébergeurs web présentés sur notre site utilisent tous une infrastructure serveur reposant sur des disques SSD pour offrir les meilleurs performances à leurs clients !

La vitesse fait vendre dans cette industrie, la performance des serveurs est essentielle et chaque milliseconde compte. Google a récemment commencé à pénaliser les sites lents dans ses classements de recherche, et un visiteur sur quatre abandonnera un site s’il faut plus de quatre secondes pour le charger !

L’équipe Opportunités Digitales fait constamment le point sur les améliorations technologiques des SSD, mais nous avons décidé de nous pencher sur les différences entre les deux périphériques de stockage en termes de vitesse de lecture/écriture, de capacité, de consommation d’énergie et de durabilité.

Vous trouverez ci-dessous un guide pour vous aider à passer des disques durs classiques aux disques SSD, ainsi que nos meilleurs plans d’hébergement pour les meilleurs plans d’hébergement avec disques SSD.

Quelle est la différence entre le disque dur traditionnel et le SSD ?

Que vous achetiez un nouvel ordinateur portable ou que vous achetiez un serveur web, vous voudrez savoir comment vos fichiers seront stockés et accessibles. Les disques durs stockent de grandes quantités de données à très bas prix, mais la nature mécanique d’un disque rotatif et d’une tête de lecture/écriture entrave les performances et rend les unités plus susceptibles de tomber en panne.

Les disques durs à semi-conducteurs (SSD) sont plus chers, mais ils apportent une amélioration sensible des performances. En stockant des informations sur des puces à mémoire flash interconnectées, les SSD n’ont pas de pièces mobiles contrairement aux HDD.

Le cout élevé (bien qu’en baisse constante depuis quelques années) de cette technologie signifie que la capacité de stockage des disques SSD a tendance à être plus faible, mais les fournisseurs d’hébergement vantent souvent le fait que le matériel mis à niveau peut rendre le chargement des pages jusqu’à 20 fois plus rapide !

ssd pour la vitesse de chargement

Comparaisons dans 5 domaines : Mesure de la performance

Alors que l’écart de prix par gigaoctet entre les disques durs et les SSD continue de se réduire (les experts s’attendent à ce que l’écart se réduise encore plus entre 2019 et 2020), de plus en plus d’entreprises d’hébergement web et de particulier se tournent vers les SSD à des fins diverses.

1. SSD vs. Disque dur : La vitesse

Lorsque l’on compare ces deux types de disques, la vitesse à laquelle les données sont écrites et lues est le facteur de distinction principal et celui qui nous intéresse le plus ici pour un serveur web.

Le premier utilise le magnétisme pour stocker les données sur un plateau tournant ; plus le plateau tourne vite, plus l’information peut être stockée rapidement. Les disques SSD utilisent eux une mémoire flash et un processeur intégré pour stocker les données.

Les disques SSD offrent des mises à niveau de performance remarquables, tant pour les ordinateurs grand public que pour les serveurs d’hébergement web modernes. La plupart de nos hébergeurs préférés exploitent une infrastructure entièrement équipée en SSDs, et annoncent que leur configuration conduit à des chargements de pages jusqu’à 20 fois plus rapides en conséquence.

2. SSD vs. HDD: Fiabilité

Parce qu’il n’y a pas de pièces mobiles, les disques SSD ont tendance à être plus durables et peuvent mieux résister aux divers chocs ou secousses que votre ordinateur subit. Le processus de lecture/écriture ne se dégrade pas, et les disques SSD conserveront l’intégrité des données pendant plus de 200 ans.

Avec des plateaux qui tournent à 7 200 rotations (ou plus) par minute, les mécanismes à l’intérieur des disques durs sont non seulement sujets à plus d’usure, mais ils sont plus susceptibles d’être endommagés s’ils tombent ou se cognent.

Infomaniak
Hébergement Web à partir de 5,75
BON PLAN

3. SSD vs. Disque dur : Durée de vie

Les cellules des SSD peuvent s’user avec le temps, perdant lentement de leurs performances avant de mourir. Cependant, les utilisateurs de SSD sont beaucoup plus susceptibles de remplacer leur disque dur en raison de son obsolescence. Les nouvelles générations de SSD sont plus performantes et offrent une meilleure durée de vie que les premières générations.

En ce qui concerne les disques durs, l’argument est à peu près le même en ce qui concerne la durabilité : Les pièces mobiles laissent plus de place aux erreurs. Avec seulement quelques nanomètres séparant le plateau et la tête de lecture/écriture, tout contact accidentel peut entraîner une perte de données ou une défaillance complète.

Cependant, les disques SSD ne s’usent pas de la même façon que les disques durs ! En raison des caractéristiques du flash NAND, les SSD ont une durée de vie limitée dictée par le nombre d’opérations d’écriture connues sous le nom de cycles de programme/effacement que le flash NAND peut supporter.

L’objectif des fabricants de SSD est de capturer cette nature consommable du stockage flash en un nombre quantifiable d’opérations, afin de fournir aux utilisateurs finaux des conseils sur la durée de vie prévue du disque en fonctionnement. De toute évidence, les disques SSD destinés à un seul utilisateur, tel qu’un consommateur, seront très différents des disques SSD de qualité “centre de données” qui sont conçus pour résister aux exigences de milliers ou de millions d’utilisateurs et d’opérations.

L’énorme variation de l’endurance du flash entre les différents types de SSD et le défi de mesurer la performance des SSD d’une manière répétable rend la mesure de l’obsolescence plus complexe ici.

4. SSD vs. Disque dur : Consommation électrique

Les disques durs doivent dépenser de l’électricité supplémentaire pour faire tourner un plateau stationnaire et déplacer la tête de lecture/écriture, tandis que l’électricité utilisée par les disques SSD est uniquement consacrée au stockage des données – pas de mouvement, de frottement ou de bruits étrangers.

Pour les ordinateurs de bureau et les serveurs, les SSD sont synonymes de factures d’énergie moins élevées.

5. SSD vs. HDD : Jeux vidéo

Les jeux informatiques gourmands en ressources fournissent un excellent environnement de test pour pousser les deux périphériques de stockage dans leurs retranchements. Cependant, les SSD offrent très peu de différence en matière de la performance au niveau du « gameplay ».

Les problèmes de débit d’images ne seront pas résolus par un périphérique de stockage ; ils nécessitent une unité de traitement graphique mise à niveau, ou GPU. Certains joueurs ont rapporté que les SSD peuvent réduire les temps de chargement, ou les brèves pauses lorsque les jeux ne peuvent pas accéder aux données assez rapidement.

Les avantages du SSD pour les joueurs, cependant, sont les mêmes que pour les autres utilisateurs de PC : des temps de démarrage plus rapides et un chargement du jeu plus rapide.

Retrouvez notre sélection des meilleurs plans d’hébergement SSD du web !

Guides Hébergement Web
opportunites-digitales.com
Logo