L’importance du temps pour le premier octet (TTFB ou Time To First Byte)

Des études ont récemment montré que les classements de recherche sont affectés par la vitesse de chargement des pages Web. La logique qui sous-tend tout cela est claire et simple : un site Web qui charge lentement offre une mauvaise expérience utilisateur, et les sites Web avec une mauvaise expérience utilisateur ne méritent pas d’être en haut des résultats de recherche.

Cela signifie que si votre site Web ne charge pas rapidement (moins de 3 secondes selon Google), vous allez non seulement faire fuir vos visiteurs et clients potentiels, mais cela affectera aussi négativement votre classement dans les moteurs de recherche.

Pour ceux qui ne veulent pas lire l’article en entier et qui recherchent les résultats de notre test, voici les résultats obtenus :

HÉBERGEUR

TEMPS JUSQU’AU PREMIER OCTET

PlanetHoster (the World)

0.22s

WPX Hosting (Plan business)

0,35s

A2 Hosting (WP Hosting Swift)

0.36s

0,6s

0.65s

Infomaniak (Hébergement Web)

0,8s

Siteground (Grow Big)

1,4s

Bluehost (Shared Plus)

1.53s

Nous avons décidé d’explorer cette question plus en profondeur et avons testé les performances de sites hébergés chez les principales sociétés d’hébergement Web testées sur notre site. Nous nous sommes ici basés uniquement sur le Time to First Byte (TTFB) ou temps pour le premier octet comme critère principal (nous en discuterons en détail plus bas dans l’article).

Avant de partager les résultats avec vous, nous devons mettre en avant pourquoi ces résultats sont importants pour nos lecteurs, ce qu’est exactement le TTFB et comment il peut affecter vos performances et votre classement de recherche. Nous conclurons en vous présentant le vainqueur de nos tests et nous relativiserons l’impact du TTFB dans la mesure des performances d’un site internet.

Temps de premier octet et son effet sur le classement des pages Google

Google utilise une variété de facteurs pour déterminer le classement des pages dans ces résultats de recherche.

Il en existe officiellement plus de 300 et les liens entrants et l’expérience utilisateur ont un rôle important à jouer. Il y a maintenant quelques années déjà, Google a pris l’industrie par surprise lorsque l’entreprise a annoncé qu’elle tiendrait désormais compte de la performance du site Web (temps de chargement des pages) pour déterminer le classement des pages.

Le problème est que le temps de chargement des pages est un terme général et qu’il y a une multitude de facteurs qui entrent en jeu quand il s’agit d’optimiser la vitesse de chargement d’un site.

L’un des facteurs les plus importants est le Time To First Byte (TTFB) ou temps pour le premier octet en français. C’est le temps nécessaire au navigateur pour recevoir le premier octet de réponse d’un site Web lorsqu’une URL de site Web est demandée via un navigateur. Il s’agit d’une combinaison d’obstacles liés à la vitesse du réseau et du serveur pour faire simple.

Des ralentissements peuvent survenir n’importe où entre le moment où le navigateur Web fait une demande et le moment où il reçoit une réponse. Ces retards s’additionnent et le TTFB est la mesure utilisée pour déterminer la « gravité » des retards accumulés.

Le temps du premier octet comprend trois facteurs clés

  • Latence réseau de l’envoi de la requête au serveur
  • Temps que prend le serveur Web pour traiter la demande et générer une réponse
  • Temps que prend le serveur pour envoyer le premier octet de réponse au navigateur de l’utilisateur
  • Recherche effectuée par Moz et Zoompf sur le sujet

    L’étude la plus importante dans le domaine qui a mis en évidence la relation entre le Time To First Byte et les classements de recherchea été menée par Moz et Zoompf en 2013.

    Ils ont examiné la relation entre TTFB et classement des recherches de Google en utilisant 2000 requêtes de recherche différentes et en testant la performance des 100 000 sites dans les résultats de recherche.

    Les résultats de la recherche ont révélé une corrélation claire entre le temps du premier octet et le classement dans les moteurs de recherche. Bien que le temps le plus court pour le premier octet soit clairement corrélé à un rang Google plus élevé, il n’est toutefois pas possible d’émettre des généralités et de dire si un TTFB plus faible pourrait entraîner une augmentation du classement.

    Cependant, les résultats ont été suffisamment significatifs pour justifier que les propriétaires de sites Web commencent à travailler sur la performance de leur site ainsi que sur d’autres mesures affectant leur SEO. L’étude de Moz et Zoompf a révélé que les sites Web dont le TTFB était plus rapide se classaient globalement mieux que ceux dont le TTFB était plus élevé.

    Cela est vrai non seulement pour les recherches générales avec des mots-clés à fort trafic, mais aussi pour les recherches de la longue traine !

    Source Moz

    Qu’est-ce qui cause la lenteur du premier octet ?

    Comme nous l’avons mentionné précédemment, selon les recherches de Moz et Zoompf, le TTFB est influencé par trois éléments clés, notamment :

    • Le temps nécessaire pour que la demande traverse le réseau et atteigne le serveur Web.
    • Le temps nécessaire au serveur pour traiter la demande et générer une réponse.
    • Le temps qu’il faut pour que la réponse revienne sur le réseau jusqu’au navigateur.

    Un retard dans l’une ou l’autre des trois composantes entraînerait une augmentation duTTFB. Pour améliorer ce temps du premier octet, il faut avant tout réduire les temps de chargement liés à chacun de ces domaines. En général, il pourrait y avoir quatre raisons principales qui pourraient causer un retard dans ces domaines, notamment :

    • Création de contenu dynamique
    • Problèmes de réseau
    • Configuration du serveur Web
    • Quantité de trafic reçu

    En optimisant ces facteurs, vous pouvez diminuer votre TTFB et, par conséquent, améliorer la performance de votre site.

    Bien que vous n’ayez pas beaucoup de contrôle sur le trafic et les problèmes liés au réseau, vous pouvez certainement optimiser votre latence et les performances de votre serveur en choisissant le bon hébergeur web ! Moz offre quelques bons conseils pour améliorer le TTFB sur son site, nous discuterons de certains d’entre eux dans la partie qui suit.

    Comment améliorer son TTFB ?

    Il y a une variété de facteurs qui affectent la latence et le temps de premier octet. Voici certaines choses que vous pouvez faire pour améliorer ce point.

    - Éviter l’utilisation de contenu dynamique

    La création de contenu dynamique est l’une des raisons principales d’un mauvais TTFB. Lorsque le serveur Web doit fournir du contenu dynamique, il doit effectuer plusieurs étapes avant de pouvoir renvoyer la page demandée, ce qui peut entraîner un retard.

    D’autre part, lorsqu’un navigateur demande un fichier statique, le serveur répond immédiatement (normalement) avec le fichier. Comme les pages WordPress sont dynamiques, chaque fois que le navigateur fait une requête, les pages sont construites en obtenant des fichiers PHP et en interagissant avec une base de données. Cela rend le TTFB plus lent. Si votre latence est liée à WordPress, vous pouvez la corriger en fournissant des versions mises en cache de vos pages. Vous pouvez y parvenir soit en installant un plug-in de mise en cache, soit en utilisant un hébergement WordPress qui fournit des solutions de mise en cache.

    L’utilisation du cache côté serveur (comme Litespeed par exemple), est un bon moyen de générer rapidement des pages dynamiques, mais si votre contenu ne change pas fréquemment, vous pouvez utiliser une solution de cache local via un plugin comme WP Rocket. Cela améliorera considérablement le temps de chargement des pages.

    - Fournir du contenu statique via un réseau de diffusion de contenu ou CDN

    Vous pouvez utiliser le réseau de diffusion de contenu (CDN) pour réduire la distance virtuelle entre votre contenu et les visiteurs. Vous pouvez déplacer votre contenu statique via un CDN, ce qui fournira automatiquement le contenu via des centres de données situés à plusieurs endroits dans le monde, et rapproche géographiquement votre serveur des utilisateurs.

    Le CDN peut aider à réduire considérablement le TTFB, mais vous devez vous assurer que le CDN que vous utilisez peut mettre en cache le HTML statique de votre page d’accueil et pas seulement les images, le CSS et le JavaScript. Le CDN n'est pas toujours la meilleure option attention !

    - Configuration du serveur Web

    Un autre facteur très important qui détermine votre TTFB est votre choix de serveur Web et la façon dont il est configuré.

    Tout d’abord, il est important que vous utilisiez la dernière version du serveur Web, surtout si vous utilisez PHP, car le même script fonctionne généralement mieux sur une version plus récente que sur une version ancienne. Vous devriez également vérifier la configuration de votre système de gestion de contenu et désactiver toutes les opérations non essentielles afin que le site puisse répondre rapidement à une demande. Le Javacript pose souvent des problèmes à ce niveau !

    Pour les CMS utilisant un langage tel que Ruby ou PHP, vous pouvez utiliser le cache op-code pour diminuer le temps d’exécution. Ainsi, le serveur ne convertirait le langage interprété en un code compréhensible par la machine qu’une seule fois et non à chaque requête effectuée. Différents logiciels sont disponibles pour exécuter cette tâche en fonction de la technologie sous-jacente utilisée.

    Il y a beaucoup d’autres problèmes d’arrière-plan qui peuvent affecter les performances de votre site, et il est possible de procéder à une optimisation progressive de votre Time To First Byte.

    Par exemple, un facteur qui pourrait affecter le TTFB sur un serveur Apache est la configuration du fichier .htaccess.

    Bien qu’il s’agisse d’un moyen pratique d’effectuer des configurations sur le serveur, mais cela peut causer des problèmes de performance majeurs. C’est un fichier Web qui peut être utilisé pour donner des instructions au serveur et est utilisé pour créer des réécritures de mod, des redirections, etc…Malheureusement,il arrive qu’il soit utilisé là où il ne devrait pas être et cela affecte le TTFB.

    Cela se produit parce que HTTP recherche les fichiers .htaccess dans chaque répertoire, même si vous ne les utilisez pas réellement. Le fichier est chargé chaque fois qu’un document est demandé, ce qui entraîne des retards au niveau TTFB.

    - Infrastructure backend

    Un autre facteur qui peut causer un TTFB élevé est le temps que prend le serveur Web pour traiter la demande et générer une réponse.

    Ce temps de traitement est déterminé par un certain nombre de facteurs qui comprennent le matériel informatique utilisé, le système d’exploitation qui exécute votre site Web, le code d’application qui s’exécute sur ce matériel, et les requêtes de base de données que l’application fait pour construire la page ainsi que la quantité de données renvoyées. Tous ces composants et leur configuration jouent un rôle essentiel ici.

    Vous n’avez peut-être pas le contrôle de tous ces problèmes, et il n’est peut-être pas possible de les optimiser toutes pour améliorer leTTFB, mais il y a certaines choses que vous pouvez heureusement facilement faire.

    Tout d’abord, assurez-vous d’avoir l’infrastructure nécessaire pour exploiter efficacement votre site Web. La première chose qui peut nuire à la performance de votre site est le type d’hébergement que vous utilisez. Du point de vue des coûts, l’hébergement mutualisé semble être une bonne idée, mais si votre objectif est d’avoir un site offrant un chargement rapide, alors l’hébergement mutualisé peut ne pas être une bonne option pour vous.

    Lorsque vous partagez les ressources du serveur avec d’autres sites Web, cela affecte les performances de votre site, car la vitesse de traitement du serveur dépend des performances et de la charge des autres sites avec lesquels vous partagez les ressources. Tout le monde n'a malheureusement pas les mêmes moyens et il existe fort heureusement des solutions d'hébergement mutualisés très performantes, comme celles mise en avant sur notre site via nos tests.

    Pourquoi avez-vous besoin d’optimiser le temps de chargement du premier octet ?

    L’optimisation du Time To First Byte profite à la fois aux propriétaires de sites et à leurs visiteurs.

    Avec un meilleur TTFB, les utilisateurs bénéficient d’une meilleure expérience de navigation, car ils doivent passer moins de temps à attendre que le serveur et le site génèrent une réponse. Les propriétaires de sites Web bénéficient d’un taux d’engagement et d’une fidélisation accrue des visiteurs ou de la clientèle.

    De plus, un meilleur TTFB vous donne une meilleure chance d’être mieux classé dans Google.

    Comment mesurer le temps de chargement du premier octet ?

    Maintenant que nous savons à quel point le TTFB peut être important pour votre classement de recherche, il est logique que vous mesuriez le TTFB de votre site pour savoir si celui-ci est à la hauteur de vos ambitions.

    Il existe quelques outils gratuits en ligne que vous pouvez utiliser pour déterminer le TTFB d’un site.

    Gtmetrix, Pingdom ou Webpagetest.org sont des outils complets et reconnus qui mesurent la performance globale du site, y compris le TTFB.

    ByteCheck.com est un autre site de test qui fournit le nombre de secondes qu’un site Web prend pour atteindre son premier octet.

    Quel est le temps moyen du premier octet ?

    Il est difficile d’obtenir un chiffre moyen pour le TTFB, mais les résultats des recherches menées par Moz et Zoompf nous donnent certainement une idée.

    Leur étude a révélé que les sites Web avec les meilleurs classements dans les moteurs de recherche avaient un Time To First Byte d’environ 350 ms et les moins bien classés ont un TTFB atteignant jusqu’à 650 ms. Cette étude recommande donc un TTFB de 500 ms ou moins, ce qui inclut une latence aller-retour de 100 ms ou moins, et un traitement backend de 400 ms ou moins.

    Google recommande que les sites Web aient un temps de réponse du serveur inférieur à 200 ms.

    Google.com a un TTFB de moins de 100 ms. Compte tenu de ces chiffres, nous avons comparé les TTFB obtenus lors de nos tests des principaux hébergeurs web présentés sur notre site.

    Voici les résultats des tests pour les hébergeurs les plus populaires

    HÉBERGEUR

    TEMPS JUSQU’AU PREMIER OCTET

    PlanetHoster

    0.22s

    WPX Hosting

    0,35s

    A2 Hosting

    0.36s

    WP Serveur

    0,6s

    o2 Switch

    0.65s

    Infomaniak

    0,8s

    Siteground

    1,4s

    Bluehost

    1.53s

    Nous avons testé des sites « tests » ou de clients, hébergés sur les sociétés d’hébergement testés au cours des derniers mois et leur temps de performance au premier octet. Les résultats sont présentés dans le tableau présent ci-dessus.

    Les hébergeurs les plus performants niveau TTFB sont PlanetHoster, WPX Hosting et A2Hosting d’après nos tests.

    Bien entendu l’impact de ces résultats est à relativiser car bien qu’ils aient été conduits de façon impartiale en produisant des moyennes sur plusieurs essais et via des outils différents, il y a plusieurs variables à prendre en compte pour ce genre de test (voir plus haut dans cet article).

    Lorsque le TTFB est testé, ce qui est examiné n'est pas le temps de chargement du premier octet de données de la page. C'est en fait la première réponse de la requête HTTP.

    Ce qui compte réellement pour les visiteurs, le référencement et vos différents objectifs commerciaux ou marketing, c'est la rapidité avec laquelle les données se chargent d'un point de vue pratique pour l’utilisateur. Il s'agit d'une véritable mesure de la vitesse et performance d'un site Web.

    Les webmasters devraient essayer selon nous de déterminer à quelle vitesse tous les visiteurs accèdent au contenu, interagissent avec le contenu, et chargent les données importantes du site. Jeter un coup d’œil à tout ce qui touche à l’optimisation des éléments DOM en complément un conseil !

    C'est ce qui rendra les utilisateurs pleinement satisfaits, et vous permettra de faire bonne impression auprès de Google.

    PlanetHoster est notre gagnant

    Après 5 tests différents réalisés depuis 2 outils différents (GTmetrix et Pingdom), PlanetHoster est l’hébergeur le plus performant au niveau time to first byte. Notre site est hébergé sur un de leur serveur Cloud Hybride depuis quelques mois.

    Il est intéressant de noter ici qu’un hébergeur comme o2Switch qui a plutôt une mauvaise réputation au niveau TTFB s’en sort plutôt bien puisqu’il se retrouve ici en milieu de tableau !

    Nous serions ravis de connaître votre avis

    Laisser un commentaire