La Russie menace (encore) de bloquer les VPN

La Russie menace (encore) de bloquer les VPN

russie interdiction vpn

La Russie récidive. Après avoir récemment tenté mettre des batons dans les roues de Twitter, les autorités russes menacent désormais de bloquer purement et simplement la plateforme de médias sociaux si elle ne parvient pas à interdire le retrait de “contenus interdits”. Selon les représentants du gouvernement Russe, l’étape suivante consistera à interdire les VPN qui sont utilisés pour contourner les restrictions locales.

Le service russe chargé de tout ce qui touche à l’Internet ainsi que les élus en place s’en prennent à Twitter depuis un certain temps déjà. Au total, il a adressé à la plateforme plus de 3 100 demandes de retrait ciblant des contenus interdits par la réglementation locale. Il s’agit notamment de la promotion de tout ce qui touche à la drogue, au suicide, à la pornographie, ainsi que de certains tweets critiquant le gouvernement russe. Twitter a ignoré toutes ces demandes.

Dans leur besoin insatiable de censurer tout l’Internet, les autorités russes ont tenté de ralentir l’accès à Twitter la semaine dernière. Bien que la tentative ait réussi jusqu’à un certain point, cette étrange pression a entraîné le blocage de nombreux sites web, y compris certains sites gouvernementaux importants.

Les autorités affirment que si Twitter ne parvient pas à entamer un dialogue avec le gouvernement russe et à se conformer à ses réglementations, la plate-forme sera totalement bloquée sur Runet.

Les responsables sont convaincus que cela ne sera pas une répétition de la triste tentative de blocage de Telegram. Après avoir lancé le programme visant à créer un Internet russe souverain, le gouvernement est catégorique : il ne pourra pas seulement bloquer Twitter, mais aussi les services VPN utilisés pour contourner ces restrictions.

Le président du comité de la Douma d’État sur la politique de l’information, les technologies de l’information et les communications, Alexander Khinshtein, a abordé la question des VPN qui peuvent être utilisés pour contourner les restrictions imposées par le gouvernement :

“Aujourd’hui, l’accès aux VPN peut être limité de la même manière. Et si une réaction en chaîne se déclenche, cela se produira – le blocage de l’accès à ces VPN sera mis en place.”

En 2018, les autorités russes sont déjà entrées en guerre contre les fournisseurs de VPN peu après avoir lancé leur campagne ratée contre Telegram. Plus de 50 services VPN ont été bloqués dans le pays, y compris certains des plus grands fournisseurs comme NordVPN et ExpressVPN.

Reste à savoir si cette tentative du gouvernement russe d’interdire une plus grande partie de l’Internet sera différente de toutes les autres, ou si elle entraînera une fois de plus des dommages collatéraux massifs. Le bras de fer continue !

Actu VPN
opportunites-digitales.com
Logo